Quelles perspectives pour les taux des crédits immobiliers en 2021 ?

Fin 2020, les professionnels ont évoqué des taux d’intérêt viables et un nombre de nouveaux crédit immobilier en hausse malgré la crise sanitaire. Pour 2021, les professionnels dans ce secteur, directement ou indirectement concernés, sont frileux sur les effets de la crise. Il y a de nouveaux critères d’octroi de crédit immobilier pour l’année 2021 et les taux vont subir certainement des changements.

Les nouveaux critères d’octroi de crédit immobilier en 2021

D’abord, les changements susceptibles pour l’immobilier en 2021 sont les dispositifs d’aide au logement selon les nouvelles décisions du HCSF, surtout les conditions imposées aux banques. Il y a entre autres l’apport personnel supérieur ou égal à 10%, le taux d’endettement maximum de 33%, les prêts de plus 25 ans, etc. Le Haut Conseil a également fixé à 15% le taux de dérogation des dossiers hors norme et à 75% pour les clients qui empruntent pour leur résidence principale et pour les clients primo-accédant. Les critères ont été mis à jour le 17 décembre 2020. Néanmoins, le Haut Conseil a accordé un assouplissement des recommandations pour que les banques aient une marge de manœuvre dans leur décision d’octroyer ou non un crédit immobilier.

Lire également : Affaire Stéphane Plaza : quel avenir pour Maison A Vendre et ses émissions M6 ?

Les perspectives pour les taux des crédits immobiliers en 2021

Les analystes prévoient une tendance de baisse qui a déjà été observée depuis les derniers mois de l’année 2020. En effet, la Banque Centrale Européenne propose de maintenir les mesures exceptionnelles prises durant la période de pointe de la crise sanitaire. Les établissements bancaires pourront profiter à cet effet d’un accès au crédit à des taux très bas en 2021. Pourtant, avis aux amateurs : seuls les emprunteurs avec un dossier solide pourront profiter de ces offres, étant donné que les établissements bancaires essaient d’éviter les problèmes de non-paiement. A propos de l’évolution du prix de l’immobilier, il n’y a pas d’éléments qui puissent prévoir les changements. A noter que les prix ont grimpé depuis ces 4 dernières années.

En résumé, les taux vont rester très bas en 2021. En 2020, le taux moyen se situait à 1,20%, avec un écart-type de 0,30%, c’est-à-dire qu’il y avait un taux largement inférieur à 1%, soit 0,9%. Serait-il possible que le taux puisse encore diminuer et se situer en dessous de 0,9% ?

Lire également : Quels sont les coûts cachés de créer une piscine ?

ARTICLES LIÉS